Aller au contenu principal

La gestion des déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC)

Les déchets FMA-VC sont majoritairement des petits équipements contaminés lors de la maintenance (gants, vêtements, outils…) et l’exploitation d’installations nucléaires françaises (traitement d’effluents liquides ou gazeux). Ils proviennent également de laboratoires de recherche, d’hôpitaux, d’universités… ou d’opérations d’assainissement et de démantèlement.

De leur production à leur stockage, l'itinéraire des déchets FMA-VC est ponctué par plusieurs étapes, toutes soumises à des contrôles stricts et rigoureux.

La préparation des colis de déchets

Coupe d'un colis de déchets

Les déchets sont pour la plupart traités (compactés, solidifiés...) et conditionnés, dans un conteneur en métal ou en béton, par les producteurs. Un colis de déchets FMA-VC est composé de 15 à 20 % de déchets radioactifs et de 80 à 85 % de matériau d'enrobage (mortier) afin de confiner la radioactivité à l'intérieur du colis.

Avant toute expédition sur le Centre de stockage de l'Aube, le producteur de déchets doit déclarer à l'Andra la fiche d'identité de chaque colis. L'Andra vérifie la conformité des informations transmises, en les comparant d'une part aux caractéristiques de l'agrément du colis, d'autre part au niveau de la radioactivité acceptable sur le Centre.

La livraison des colis de déchets sur le CSA

Camion acheminant des colis de déchets sur le CSA

Les colis de déchets radioactifs sont acheminés, depuis leurs lieux de production jusqu'au CSA, dans leur grande majorité par route, selon une réglementation internationale stricte. Une faible quantité est transportée par rail jusqu'au terminal ferroviaire de Brienne-le-Château puis transbordée sur des camions pour être livrée sur le CSA.

Le transport des colis de déchets est à la charge des producteurs.

Les contrôles des colis

Contrôle d'un colis à son arrivée sur le centre

Un contrôle administratif de chaque livraison et des contrôles radiologiques sur les véhicules et les colis sont effectués à leur arrivée sur le centre. Ces contrôles très précis permettent de vérifier le respect de la réglementation en vigueur et la conformité des colis avec la déclaration des producteurs.

Parallèlement à ces contrôles radiologiques systématiques, des investigations plus poussées sont réalisées sur un certain nombre de colis. Ces contrôles plus poussés peuvent être non destructifs (scanner aux rayons X, mesure de dégazage...) ou destructifs (découpe du colis pour prélèvement de déchets ou carottage).

Les contrôles des colis (PDF 855.35 Ko)

Les traitements des colis de déchets

Colis de déchets compactés

Afin d'optimiser le stockage des colis, le CSA dispose d'une presse à compacter permettant de réduire le volume des déchets compactables (vinyles, gants...) contenus dans des fûts de 205 litres, avant de les stocker. Les galettes obtenues sont ensuite placées dans de nouveaux emballages de 450 litres et bloquées par du mortier. 

Le centre possède aussi une unité permettant d'injecter le mortier d'enrobage à l'intérieur de caissons métalliques de 5 m3 ou 10 m3 contenant des déchets volumineux.

Le compactage (PDF 412.6 Ko) L'injection (PDF 193.98 Ko)

Le stockage des colis de déchets FMA-VC

Stockage de colis de déchets FMA-VC

Les colis de déchets radioactifs sont stockés, en surface, dans des ouvrages en béton armé de 25 m de côté et 8 m de hauteur. Les opérations s'effectuent à l'abri des intempéries sous une charpente métallique mobile.

Il existe deux types d'ouvrages :

  • les ouvrages bétonnés recevant les colis en métal. Ces derniers sont stockés par niveaux successifs. Une couche de béton drainant est coulée après chaque niveau de colis de déchets stockés ;
  • les ouvrages gravillonnés pour les colis en béton. Ces derniers sont empilés jusqu'au remplissage complet de l'ouvrage. Du gravier est ensuite déversé entre les colis pour assurer leur blocage dans l'ouvrage.

Une fois remplis de colis de déchets, les ouvrages sont fermés par une dalle de béton ferraillé. L'étanchéité du stockage est assurée par une couche plastique imperméable projetée par la suite sur les murs extérieurs des ouvrages. A terme, les ouvrages seront protégés des agressions extérieures par une couverture définitive, composée notamment d'argile.

Les étapes d'exploitation d'un ouvrage de stockage (PDF 2.33 Mo)

Les déchets de grandes dimensions

Certains déchets de grandes dimensions, issus d'installations nucléaires, sont acheminés au CSA car leurs caractéristiques radiologiques sont identiques aux autres déchets, plus petits, stockés sur le centre. Leurs dimensions nécessitent parfois quelques aménagements dans leur prise en charge pour le stockage.

Les déchets de grandes dimensions stockés au CSA :

Le CSA en images

Un concept garantissant la sûreté du stockage sur le long terme

Le concept de stockage des colis de déchets FMA-VC est basé sur un ensemble de barrières assurant le confinement de la radioactivité. Il a été défini après avoir étudié de nombreux scénarios (séisme, inondation, chute d'un avion, explosion, intrusion....) et calculé leurs conséquences sur la sûreté du centre. Les dispositions nécessaires ont alors été prises pour prévenir ces risques, réduire leur probabilité, et limiter leurs effets sur les installations afin que l’impact de ceux-ci reste maîtrisé en toutes circonstances, durant toute la vie du stockage.

Concept de stockage

Pour en savoir +

Le rapport d'activité 2017 du CSA La classification des déchets radioactifs L'Inventaire national des matières et déchets radioactifs 2018

Vous êtes producteur ou détenteur de déchets radioactifs ?

L'Espace producteurs est pour vous
Partager cette page