Aller au contenu principal

L’Andra contribue au retour à l’emploi dans l'Aube

Dans les territoires où sont implantés ses centres, l’Andra s’engage dans la lutte contre le chômage et pour le dynamisme économique de ces territoires. Elle s’appuie notamment sur le dispositif des clauses sociales d’insertion. Dans l’Aube, Quentin Poos a pu en profiter. Récit.

Installation de Daher à Epothémont

En mars 2020, la mauvaise nouvelle est tombée pour Quentin Poos, habitant de l’Aube de 23 ans : en raison de la crise sanitaire, son employeur a dû mettre fin à son contrat d’intérim qui courait depuis un an. S’en sont suivis de longs mois de chômage pour ce jeune, titulaire d’un Bac technicien d’études en bâtiment, pourtant disposé à retrouver rapidement des contrats depuis son arrivée sur le marché de l’emploi, en 2018. « Mais il m’a fallu attendre la fin de l’année pour trouver un autre poste, raconte-t-il. J’ai appris qu’on recrutait à côté de chez moi, sur le site de l’entreprise Daher. J’ai donc posté mon CV, on m’a appelé dans les jours qui ont suivi, et mon embauche en intérim s’est enclenchée. » 

Sans le savoir, Quentin Poos a bénéficié du dispositif de clause sociale inclus dans le contrat qui lie Daher (prestataire d’ingénierie et de services pour le secteur nucléaire) à l’Andra. Avec ce dispositif, l’entreprise prend l’engagement de recruter une personne qui est éloignée de l’emploi, notamment des jeunes, diplômés ou non, sortis du système scolaire ou de l’enseignement supérieur depuis au moins 6 mois, des demandeurs d’emploi de longue durée, des seniors, ou encore des personnes en situation de handicap étant au chômage sur l’un des territoires d’implantation de l’Andra. « En fonction de nos marchés, mais aussi de la zone géographique sur laquelle ils se portent, nous identifions des catégories de personnes les plus concernées par la recherche d’emploi avec l’aide très précieuse des facilitateurs œuvrant sur les territoires (voir l’encadré), explique Pierrick Jaulin, directeur des achats de l’Andra. Et quand notre contrat avec un fournisseur ou prestataire porte sur une période assez longue, nous y introduisons une clause l’invitant à recruter pour un volume d’heures minimum une personne éloignée de l’emploi selon la catégorie identifiée. » 

 

Des milliers d’heures de travail via les clauses sociales

Ancrées dans sa politique de responsabilité sociétale, les clauses sociales d’insertion sont importantes pour l’Andra. Sur la période 2018-2020, plus de 22 000 heures de travail (soit 13,75 emplois à temps complet) ont ainsi pu être réalisées par des personnes éloignées de l’emploi via l’insertion de clauses sociales dans 30 marchés conclus par l’Andra. Ces résultats attestent de l’efficacité du dispositif dont le succès est également dû aux entreprises attributaires des marchés, qui, bien accompagnées par les facilitateurs, se montrent solidaires de l’engagement sociétal que doivent désormais intégrer les marchés publics.

Dans l’Aube, sur le site de Daher, Quentin Poos a d’abord réalisé une période de 3 mois d’intérim, via l’agence Adecco de Saint-Dizier, avant qu’on le renouvelle pour 3 mois supplémentaires. Un nouveau métier qui se poursuit désormais en CDI chez Daher(*). « Mon plus grand souhait c’est d’avoir un emploi stable pour quitter le domicile de mes parents, et pouvoir commencer à construire ma vie, confie le jeune homme. Mais déjà, pour travailler ici, en cellule de tri de déchets nucléaires, j’ai eu la chance d’être formé une semaine en amont, sur Paris, et d’apprendre sur un secteur que je ne connaissais pas. Et comparé à tout ce que j’ai fait auparavant, je gagne mieux ma vie. » 

 

(*) Très impliquée dans le retour à l’emploi des personnes en insertion, l’entreprise Daher caractérise notamment son engagement à travers les prestations réalisées pour l’Andra : sur deux contrats courant jusqu’en 2023 entre l’Agence et Daher, 1 900 heures d’insertions sociales sont prévues et plus de 2 800 heures sont déjà réalisées par l’entreprise. 

 

Facilitateurs, rôle et missions

L'Andra est l'un des premiers établissements publics de l'État à avoir mis en place un système de conventions de partenariat qui lui assure un « facilitateur » de clauses sur ses quatre sites (Aube, Manche, Meuse/Haute-Marne, Siège en Île-de-France). Œuvrant dans des maisons de l’emploi, un groupement d'intérêt public et une collectivité territoriale, les facilitateurs ont notamment pour fonction de proposer aux entreprises des personnes éloignées de l’emploi sur le territoire donné. Ils sont les garants du fait que ce sont bien des personnes qui, sans la clause, trouveraient difficilement une solution. 

Facilitatrice pour l’Aube, Nora Goutel témoigne (Troyes Champagne Métropole)

La clause sociale d’insertion n’est pas “qu’un retour d’heures”, souligne Nora Goutel, cheffe de projet Insertion et facilitatrice pour Troyes Champagne Métropole. Elle favorise la construction de parcours d’insertion en permettant aux personnes embauchées de se tester et d’être testées en situation de travail. Même peu qualifiés, les demandeurs d’emploi ont ainsi la possibilité de monter en compétence. Et c’est bien là notre priorité. Nous les accompagnons pour entreprendre des formations qualifiantes, trouver des contrats en alternance ou encore bénéficier de contrats associés aux clauses sociales afin qu’ils trouvent une voie d’emploi stable et satisfaisante pour eux sur la durée. 

Si l'on souhaite que les entreprises deviennent de véritables partenaires de l'insertion, il est nécessaire de les accompagner dans la mobilisation et le pré-recrutement de leurs futurs employés. C’est pourquoi une cellule d’aide au recrutement regroupant une forte association du réseau des partenaires prescripteurs (Pôle emploi, Points conseil emploi de Troyes Champagne Métropole, conseil départemental, Mission locale, Cap emploi, GEIQ BTP, et les structures d'insertion par l'activité économique, associations de quartiers, etc.) a été mise en place afin de leur proposer un service d’identification, de pré-sélection et de formation des candidats. 

 

En savoir plus sur Daher En savoir plus sur Troyes Champagne Métropole
Partager cette page