Aller au contenu principal

Santé et sécurité au travail : une priorité reconnue

Certifiée OHSAS 18001 depuis 10 ans, l'Andra a obtenu, en 2020, son passage à la certification ISO 45001. Depuis 2018, cette norme très exigeante s'applique aux organisations soucieuses de réduire les risques professionnels et d'améliorer le bien-être de leurs employés. Une reconnaissance de la qualité des conditions de travail à l'Andra.

Très attendue des professionnels, la nouvelle norme ISO 45001, élaborée avec la participation de 60 pays, est la première à fixer à l'échelle internationale des règles communes en matière de santé et de sécurité au travail. "Contrairement aux textes réglementaires comme le Code du travail dont l'application est obligatoire, la normalisation est une démarche volontaire", explique Christian Morero, chef du service Sûreté et Prévention des Risques des centres industriels de l'Andra dans l'Aube. Elle témoigne de la détermination d'une organisation à améliorer en continu les conditions de travail de ses employés et à réduire les risques d'accidents associés à ses activités.

Viser le risque 0

Déclinée de la même manière sur tous les sites de l'Andra, la norme ISO 45001 s'applique différemment en fonction des métiers. Les postes de bureau n'étant pas exposés aux mêmes nuisances que les emplois "de terrain". A l'Andra, le risque lié à la radioactivité est pris en compte depuis longtemps et ne constitue pas, au quotidien, le risque prépondérant. "Aujourd'hui, la vigilance porte essentiellement sur la lutte contre les habitudes et les certitudes souvent à l'origine de relâchements. Cette norme permet, en travaillant principalement sur ce que l'on nomme les facteurs organisationnels et humais, d'aller encore plus loin et de s'approcher du risque zéro."

Qualité de vie et concertation

Si l'Andra avait déjà mis en place un système de management de la santé et de la sécurité au travail basé sur le référentiel OHSAS 18001, avec la certification ISO 45001, elle améliore encore ses performances. Sur le volet humain en premier lieu : "la qualité de vie au travail devient, avec cette norme, un véritable levier de performance, partant du principe qu'un employé est plus attentif à la sécurité s'il est bien dans son travail." Elle vise aussi l'organisationnel, surtout l'anticipation des changements, et concerne également les visiteurs de l'Andra.

Enfin, il s'agit aussi de diffuser cette culture de santé et de sécurité au travail, plus largement qu'aux seuls salariés de l'Andra. "Plus la culture santé/sécurité conduira à être proche du zéro accident, plus elle sera intégrée par les salariés, et plus cette culture sera portée à l'extérieur de l'entreprise", indique Christian Morero.

Autres maîtres-mots, l'implication de tous : "à travers ce nouveau dispositif de management de la sécurité et de la santé au travail, l'avis des collaborateurs, des prestataires et des parties prenantes est sollicité de lanière à bâtir une boucle vertueuse et permanente d'amélioration de nos conditions de travail."

 

Norme ISO 45001, référentiel OHSAS, quelle différence ?

Le référentiel "OHSAS 18001" était jusqu'à présent la référence en matière de management de la Santé et de la Sécurité au Travail (SST) pour les entreprises. Si la plupart des exigences de ce référentiel sont maintenues, la norme ISO 45001 en apporte de nouvelles, notamment en matière de bien-être au travail et d'implication de tous dans la prévention des risques et des accidents du travail.

Partager cette page