Aller au contenu principal

La gestion des déchets de très faible activité (TFA)

Les déchets TFA sont essentiellement des gravats, des terres, des ferrailles… très faiblement contaminés. Ils sont issus du démantèlement ou de l’exploitation d’installations nucléaires ou d’industries classiques utilisant des matériaux naturellement radioactifs. Les déchets TFA peuvent aussi provenir de l’assainissement et de la réhabilitation d’anciens sites pollués par la radioactivité.

Leur niveau de radioactivité est en général inférieur à 100 becquerels par gramme, c'est-à-dire inférieur à la radioactivité naturelle.

La préparation des colis de déchets

Déchets TFA stockés au Cires

Les déchets TFA sont préparés sur les sites de production et conditionnés, pour la plupart, dans des caissons métalliques ou dans des grands sacs en tissu plastifié appelés "big-bags". Certains déchets de grande dimension ne font l'objet d'aucun conditionnement. Le niveau de radioactivité très faible des déchets TFA ne nécessite pas de confinement particulier.

La livraison sur le Cires

Arrivée sur le Cires d'un camion transportant des colis de déchets TFA

La quasi-totalité des colis de déchets TFA sont transportés depuis leurs lieux de production jusqu'au Cires par route, selon une réglementation internationale stricte. Les colis de déchets peuvent également être acheminés par rail jusqu'au terminal ferroviaire de Brienne-le-Chateau puis transbordés sur des camions pour être livrés sur le Cires.

Le transport des colis de déchets est à la charge des producteurs.

Les contrôles

Contrôles radiologiques sur un conteneur de colis de déchets

A leur arrivée sur le Cires, des contrôles sont effectués pour vérifier le niveau de radioactivité des conteneurs de transport et les caractéristiques des déchets ou colis de déchets.

Parallèlement à ces contrôles radiologiques, des investigations plus poussées sont réalisées sur un certain nombre de colis. Ces contrôles plus poussés peuvent être non destructifs (contrôles visuels, mesures du débit de dose...) ou destructifs pour un inventaire ou prélèvement de déchets.

Les contrôles sur le Cires (PDF 1.21 Mo)

Les traitements des colis de déchets

Colis de déchets compactés

Le Cires dispose de deux presses permettant de réduire le volume des déchets compactables :

  • une presse à paquets adaptée au compactage des déchets métalliques tels que des ferrailles légères ;
  • une presse à balles dédiée aux déchets de faible densité (plastiques, calorifuges...).

Le centre possède aussi une unité de solidification et d'inertage pour des déchets liquides tels que des boues ou des eaux d'exploitation. Ces déchets sont mélangés à un liant hydraulique pour être solidifiés.

Le stockage des colis de déchets TFA

Stockage des colis de déchets TFA en alvéole

Les colis de déchets TFA sont stockés dans des alvéoles de 176 m de longueur et 26 m de largeur, creusées dans l'argile à 8,50 m de profondeur. Le stockage s'effectue à l'abri des intempéries sous un toit monté sur rails.

Une fois remplie de déchets, l'alvéole est fermée par une couche de sable, une membrane en polyéthylène haute densité garantissant l'imperméabilité du stockage et par un géotextile de protection résistant aux rayonnements UV. Une couverture argileuse est ensuite placée sur les alvéoles pour assurer le confinement des déchets à long terme.

Les déchets de grandes dimensions

Avec le démantèlement des installations nucléaires, le Cires est amené à prendre en charge de plus en plus de déchets imposants. Jusqu'en 2015, ils étaient stockés avec les autres déchets. Mais leur taille et leur poids (généralement plus de 10 mètres de longueur et plusieurs dizaines de tonnes) impliquaient de lourdes contraintes sur le plan logistique. Il fallait notamment attendre que le remplissage de l'alvéole ait atteint le niveau du sol et couler une dalle de béton ferraillée sur les déchets déjà stockés pour qu'ils supportent la charge des déchets dits "hors normes".

L’Andra a alors décidé de dédier une alvéole spécifique pour ces déchets imposants. Celle-ci a été mise en service fin 2017.

Le Cires en images

Un concept garantissant à long terme la protection de l'homme et de l'environnement

Le confinement des déchets est assuré par deux barrières distinctes et complémentaires :

  • une géomembrane en polyéthylène haute densité placée en fond et sur les bords de l'alvéole avant son exploitation. Une membrane identique, recouvrant le massif de déchets, est thermosoudée à la première, après remplissage de l'alvéole ;
  • une enveloppe de matériaux naturels argileux garantissant une très faible perméabilité. La partie supérieure de cette enveloppe constitue la couverture définitive.

 

Composition de la couverture définitive
Composition de la couverture définitive

Pour en savoir +

Le rapport d'activité 2017 du Cires La classification des déchets radioactifs L'Inventaire national des matières et déchets radioactifs 2018

Vous êtes producteur ou détenteur de déchets radioactifs ?

L'Espace producteurs est pour vous
Partager cette page