Aller au contenu principal

Aux Centres de l'Aube : mise en oeuvre d'exercices de sécurité réglementaires

Au cours de la semaine dernière, les centres industriels de l'Andra dans l'Aube ont procédé chacun à leur exercice de sécurité réglementaire mettant en oeuvre leur plan d'urgence spécifique qui peut être déclenché lors d'une situation accidentelle.

Ces exercices de sécurité obligatoires, au moins une fois par an sur le Centre de stockage de l'Aube (CSA) et au moins une fois tous les deux ans sur le Centre industriel de regroupement, d'entreposage et de stockage (Cires), ont pour principal objectif de tester la coordination des secours internes avec les secours externes. En fonction des scénarios retenus, d'autres objectifs particuliers peuvent également être évalués.

  • Ainsi, l'exercice de sécurité, qui s'est déroulé le mardi 16 novembre 2021 au CSA à partir de 19h04, a permis de tester les chaines d'alerte interne et externe en dehors des heures de travail du site. La préfecture de l'Aube a également participé à cet exercice afin de tester les échanges entre son centre opérationnel départemental et l'Andra.

Le scénario de l’exercice était le suivant : un départ de feu est détecté par des agents de sécurité du centre sur la cabine d'un camion contenant des colis de déchets radioactifs, stationné à l'intérieur du site. 

Le chauffeur du camion a été mis en sécurité par les secours internes et les services de secours externes sont intervenus pour écarter tout risque de propagation du feu aux bâtiments et véhicules à proximité.

Des contrôles radiologiques ont ensuite été effectués sur le chauffeur et les intervenants sur place. Ils n'ont révélé aucune contamination du personnel.

Après la maîtrise du feu à 20h48, des contrôles radiologiques complémentaires ont confirmé l'absence de dispersion de radioactivité. 

Fin de l'exercice à 22h. 

 

  • Sur le Cires, l'exercice de sécurité mené le vendredi 19 novembre 2021 à partir de 15h34, a permis de tester la coordination entre les secours internes et externes pour la prise en charge d'un blessé. 

Le scénario était le suivant : un opérateur menant une action de maintenance préventive a reçu une charge lourde sur sa jambe. Il intervenait dans un bâtiment industriel ne contenant aucun déchet radioactif.

La victime a reçu les soins d'urgence par les secours externes arrivés rapidement sur place et a été évacué vers un centre hospitalier.

L'exercice a pris fin 1h20 après son démarrage.

 

A la suite de ces deux exercices, l'Andra a engagé une séance d'échanges avec l'ensemble des intervenants ayant permis d'établir un premier bilan positif et déterminer des axes potentiels d'amélioration dans la gestion de tels événements.

 

Partager cette page