Aller au contenu principal

Reprise de toutes les activités sur les centres encadrées par des mesures de protection pour les personnels

Près de deux mois après une mise en veille des sites de l’Andra avec maintien des fonctions essentielles (sécurité des sites, surveillance des installations et de l’environnement et prise en charge des déchets en particulier du secteur hospitalier et des installations de production d’électricité) et passage en travail à distance généralisé, toutes les activités sur les centres reprennent. Cette étape est accompagnée de plans de reprise d’activité définissant les règles de protection pour les salariés.

Les activités des centres de l’Andra dans l’Aube avait repris le 27 avril avec, au Cires, le chantier de construction d’une nouvelle alvéole de stockage et de la mise en place de la couverture de protection sur une autre alvéole. Depuis le 11 mai, les deux centres sont de nouveau en mesure de proposer un service complet de prise en charge et de gestion des déchets radioactifs (collecte chez tous les producteurs non électronucléaires et réception de tous les colis de déchets provenant de tous les sites de production). Les bâtiments de traitement sont également remis en service. Depuis ce lundi 18 mai, c’est le chantier de construction des ouvrages de stockage au CSA qui a repris.

Pour ce faire, les fonctions essentielles, maintenues pendant toute la durée du confinement avec un minimum de personnel sollicité sur le terrain, sont repassées en nominal.

Parallèlement, un grand nombre de personnel dont la présence physique n’est pas nécessaire actuellement sur les centres poursuit ses missions en travail à distance.

Mise en place de plans de reprise d'activité

Pour garantir la sécurité sanitaire de ses collaborateurs devant se rendre sur sites, l’Andra a établi des plans de reprise d’activité, adapté aux activités de chacun de ses centres. Les consignes ont été élaborées, sur la base des recommandations actuelles des services de l’Etat, en concertation avec les prestataires sur sites et la Commission locale Santé, Sécurité et Conditions de Travail élargie de l’Andra.

Partager cette page